10 rue de Boucry 75018 Paris contact@ongbuddhachild.org

Fédération des diasporas

BuddhaChild s’efforce de rendre les diasporas plus efficaces pour venir en aide à leurs pays d’origines.

Exemple pour l’Europe:

Voici le site web du Directorat General EACEA = Education, Audiovisual and Culture Executive Agency et nous allons nous focaliser sur son programme Erasmus+, un fond pour supporter les activités dans les domaines de l’éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport.

Voici tout le projets financés par Erasmus+ Vous n’avez qu’à spécifier votre pays d’origine: la Thaïlande, le Cambodge, Laos, Vietnam, …

https://ec.europa.eu/programmes/erasmus-plus/projects/#search/keyword=Thailand&matchAllCountries=false

Le comble: nos pays sont soutenus, mais nous-mêmes, les diasporas nous ne sommes pas à l’origine de ces actions. Nous sommes complètement absents.
Nous avons interviewé quelques uns des responsables qui ont obtenu ces fonds. Ils ont des difficultés pour contacter la diaspora Asiatique. Nous sommes parfois regroupés autour d’un restaurant, d’un temple. Mais trop peu nombreux, ce qui fait qu’ils ne trouvent pas d’interlocuteurs stables et assez passionnés ou qui n’ont pas le temps ne fut ce que pour participer dans la phase préparatoire = remplir les formulaires de subventions.

Voilà le pourquoi de la fédération Buddha Child ! Si vous voulez participer dans les projets Européen, il vous faut obtenir un numéro d’enregistrement auprès des institutions EU. Buddha Child l’a obtenu pour vous. Il y a de l’argent, pour tout genre de projet. Mais vous ne pouvez pas, nous ne pouvons pas l’obtenir seul. L’argent de l’EU est uniquement là pour des groupes qui souhaitent collaborer: minimum 3 organisations, de minimum 2 pays de l’EU doivent initier un projet. Maintenant cet argent va à tout le monde, sauf à la diaspora Asiatique. Cela fait des décennies que les instances EU essaient en vain de nous trouver, mais à part une myriade de minuscules organisations qui sont instables. Il n’y avait pas jusqu’à présent d’ONG pour fédérer les diasporas. En tout cas, les personnes de la diaspora Asiatique ne lisent pas les sites web avec les programmes EU qui les concernent. Il y a de la frustration chez tout les partenaires, et voilà pourquoi l’ONG Buddha Child avec son numéro d’enregistrement auprès des instances EU a été accueilli avec autant d’enthousiasme. Maintenant il faut encore convaincre et rassembler nos diasporas Asiatiques.

En savoir plus? Contactez-nous immédiatement !